La FRA et Yad Vashem lancent une Boîte à outil à l’usage des enseignants pour l’enseignement relatif à l’Holocauste et l’éducation aux droits de l’homme

Photo (c) Claus Bach / Stiftung Gedenkstätten Buchenwald und Mittelbau-Dora
Photo (c) Claus Bach / Stiftung Gedenkstätten Buchenwald und Mittelbau-Dora
Le 9 novembre 2011, la FRA et Yad Vashem ont lancé une nouvelle initiative en matière d'éducation : la version béta de la Boîte à outil pour l'enseignement relatif à l'Holocauste et l'éducation aux droits de l'homme dans l'UE. Il y a trois ans, le 9 novembre 2008, pour marquer le soixante-dixième anniversaire du pogrom de la « Nuit de cristal », l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) et Yad Vashem ont mis sur pied un projet destiné à créer un outil pédagogique en ligne sur l'enseignement relatif à l'Holocauste et l'éducation aux droits de l'homme.

La boîte à outils a été élaborée pour combler un réel vide pédagogique mis en évidence à la fois par les enseignants et les étudiants. Elle permet d'examiner les liens qui existent entre l'Holocauste et les droits de l'homme, fournissant ainsi une approche méthodologique pour l'enseignement de ces sujets, grâce au matériel utile qu'elle contient.

La boîte à outil est un guide pratique en ligne à l'usage des enseignants et des éducateurs qui souhaitent développer des projets d'enseignement établissant un lien entre l'Holocauste et la protection des droits de l'homme. Les projets et activités prévus dans la boîte à outil permettent à la fois de donner des leçons d'histoire, de développer un sentiment d'empathie envers les victimes, d'établir des liens entre les connaissances relatives à l'Holocauste et celles relatives aux droits de l'homme, d'en comprendre les implications pour notre monde actuel et de donner aux élèves les moyens de respecter les droits de l'homme. Les sujets abordés vont de l'étude du portrait antisémite des Juifs que brosse le journal de propagande nazie Der Stürmer par des étudiants de l'enseignement secondaire supérieur autrichien, à l'étude de l'Holocauste comme étude de cas par des étudiants de l'enseignement secondaire de Slovénie, pour s'efforcer de prendre une part active dans le processus de l'étude des droits de l'homme. La boite à outil contient également 11 affiches crées par des étudiants en design venant d'Europe et du monde entier dans le cadre d'un concours international prestigieux pour commémorer l'Holocauste parrainé par le Groupe de travail pour la coopération internationale sur la recherche, la mémoire et l'enseignement de l'Holocauste (ITF). Ces projets ont pour objectif d'inciter les enseignants de l'UE à se servir de la boîte à outil comme d'une base permettant d'explorer et d'examiner les relations qui existent entre l'Holocauste, les droits de l'homme, ainsi que les valeurs humaines.

Yad Vashem, le centre de l'enseignement et de la recherche sur l'Holocauste, à Jérusalem, créé en 1953 par le Parlement israélien, est consacré à l'enseignement, la commémoration, la documentation et la recherche sur l'Holocauste. Depuis une vingtaine d'années, l'ISHS (École internationale pour études de l'Holocauste) de Yad Vashem a mis au point des outils et techniques interdisciplinaires conçus en fonction de l'âge pour l'enseignement de l'antisémitisme et de l'Holocauste.

L'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) est l'organe d'expertise indépendant de l'UE en matière de droits fondamentaux. Depuis 2007, elle conseille les décideurs de l'UE sur des questions juridiques et de droits pratiques, sur la base des données qu'elle a collectées grâce a ses propres recherches. La FRA contribue à sensibiliser le public aux droits fondamentaux dans l'UE et ses États membres et travaille en étroite collaboration avec des organisations de la société civile. Avec ses partenaires, l'Agence contribue à faire des droits fondamentaux une réalité pour tous dans l'Union européenne.

Lien (seulement en anglais)