La journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains est l’occasion de reconnaître les personnes dont les droits sont violés

« Nous devons revoir notre attitude à l’égard des victimes de la traite des êtres humains » a déclaré Morten Kjaerum, directeur de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), à l’occasion de la journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains.

« La situation critique des victimes de traite à des fins d’exploitation par le travail ne fait toujours pas l’objet d’une attention suffisante dans l’ensemble de l’Union européenne. Nous devons veiller à ce que les victimes de travail forcé soient dûment prises en compte en tant que telles, c'est-à-dire comme des personnes ayant des droits ».

Les études menées jusqu’à présent par la FRA ont montré que les ressortissants de pays qui ne sont pas membres de l’Union européenne (UE) refusent souvent de signaler la violation de leurs droits de peur d’être arrêtés et d’être reconduits aux frontières.

La FRA soutient les efforts de l’UE en matière de lutte contre la traite des êtres humains. À cet effet, elle s’appuie sur ses travaux relatifs aux migrants en situation irrégulière pour fournir des conseils aux responsables politiques. L’agence s'apprête à lancer un nouveau projet visant à analyser les formes graves d’exploitation par le travail au regard des droits de l'homme.

Contexte:

La FRA fournit aux institutions et aux États membres de l’UE des avis indépendants et fondés sur des éléments de preuve en matière de droits fondamentaux. L’agence développe également des indicateurs pour mieux évaluer les progrès accomplis dans l’application de la législation en matière de droits fondamentaux dans un certain nombre de domaines. L'objectif global poursuivi par la FRA est de contribuer à assurer le plein respect des droits fondamentaux dans l'ensemble de l'Union européenne.

Pour en savoir plus sur ces sujets, consultez les rapports suivants:

La traite des enfants dans l’Union européenne – Défis, perspectives et bonnes pratiques

Migrants en situation irrégulière employés dans le secteur du travail domestique : les défis en matière de droits fondamentaux pour l’Union européenne et ses États membres (EN)