Une exposition de la FRA au Parlement européen met en relief les activités de l’agence, la protection des données à caractère personnel et le signalement des crimes de haine

Panel debate at the opening of the fundamental rights exhibition on 26 November 2012 in Brussels. R-L: Jan Albrecht MEP, Giovanni Buttarelli (EDPS), Marie-Helene Boulanger (DG Justice), Jan Mulder MEP, Mario Oetheimer (FRA), Kinga Göncz MEP
Panel debate at the opening of the fundamental rights exhibition on 26 November 2012 in Brussels. R-L: Jan Albrecht MEP, Giovanni Buttarelli (EDPS), Marie-Helene Boulanger (DG Justice), Jan Mulder MEP, Mario Oetheimer (FRA), Kinga Göncz MEP
À la veille de la conférence sur les droits fondamentaux, consacrée cette année à la « Justice en période d’austérité », la FRA a organisé une exposition au Parlement européen du 26 au 29 novembre derniers.

L’exposition présentait le travail de documentation de la situation des droits fondamentaux dans l’UE accompli par la FRA. Pour inaugurer l’exposition, un débat d’experts a été organisé sur la réforme de la protection des données à caractère personnel dans l’UE et ses incidences sur les droits fondamentaux dans les politiques de l’UE en matière de liberté, de sécurité et de justice. Les intervenants ont observé que l’UE doit adopter une approche globale et cohérente dans toutes ses politiques si celles-ci concernent ou englobent le traitement des données. Le dernier jour de l’exposition, la FRA a également présenté deux nouveaux rapports sur les crimes de haine et les minorités victimes de la criminalité lors d’un débat d’experts organisé par l’intergroupe « Antiracisme et diversité » du Parlement européen. Selon une conclusion commune de ce débat, des mesures peuvent être prises au niveau législatif, politique et pratique pour renforcer la visibilité des crimes de haine en fournissant des statistiques fiables sur les caractéristiques et les tendances des crimes racistes, mesures qui permettraient ainsi aux victimes d’obtenir réparation.