Conférence de l’OSCE sur la tolérance et la non-discrimination

La conférence de haut niveau de l’OSCE organisée à Tirana les 21 et 22 mai derniers a essentiellement porté sur la mise en œuvre des engagements actuels de l’OSCE en matière de non-discrimination.

La FRA a assuré l’un des cinq discours d’ouverture durant la première discussion de groupe, qui était consacrée à la « Lutte contre l’intolérance et la discrimination à l’encontre de toute personne, y compris le racisme, la xénophobie et le nationalisme agressif, conformément aux engagements actuels de l’OSCE ». Le discours se fondait sur les conclusions des enquêtes de la FRA sur les Roms, les personnes LGBT et EU-MIDIS. De nombreuses délégations de l’UE ont appelé les institutions de l’OSCE à lutter contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. La délégation de l’UE auprès de l’OSCE (s’exprimant au nom de l’UE sous la Présidence irlandaise) a mentionné à plusieurs reprises dans ses interventions la recherche de la FRA et, notamment, son enquête sur les personnes LGBT et son rapport sur les crimes de haine. L’UE, les États Unis, le Canada et la Norvège ont organisé un événement de haut niveau sur les personnes LGBT en marge de la conférence, au cours duquel la FRA a présenté les conclusions de son enquête sur les personnes LGBT en ce qui concerne la violence et les crimes de haine dont elles sont victimes.