La FRA soutient l’appel de la Commission européenne à renforcer l’intégration des Roms

Roma population in Europe
Roma population in Europe
Le 26 juin, la Commission européenne a appelé les États membres à tenir les engagements qu’ils avaient pris d’assurer le respect du principe d'égalité et d’œuvrer davantage à l'intégration économique et sociale des 10 à 12 millions de personnes roms vivant en Europe. Cet appel s’appuie sur les travaux et les conclusions du programme pluriannuel de la FRA sur les Roms.

Le rapport de situation de la Commission indique que les États membres doivent progresser dans la mise en œuvre de leurs stratégies nationales d’intégration des Roms, stratégies qui jouent un rôle important dans le Cadre de l’Union européenne pour l’intégration des Roms. Le rapport souligne les conclusions de l'enquête pilote de la FRA sur les Roms, qui révèlent que les personnes roms continuent d’être marginalisés et vivent pour la plupart dans de très mauvaises conditions socio-économiques.

Le rapport souligne que les futurs rapports annuels de situation continueront de s’appuyer sur les données collectées par la FRA et sur les contributions fournies par des organisations de la société civile. Ils seront également alimentés par les travaux du groupe de travail ad hoc de la FRA sur les Roms, qui inclut les points de contact nationaux pour les Roms des États membres intéressés. Ce groupe de travail vise à aider les États membres participants à mettre en place des mécanismes de suivi efficaces permettant d’obtenir des résultats fiables et comparables sur l’intégration des Roms. Ces résultats permettront de mesurer les progrès réalisés en vue d'atteindre les objectifs fixés dans les stratégies nationales et les plans d'action locaux. Ils permettront également de mesurer si la situation socio-économique des Roms s’est améliorée et si leurs droits fondamentaux sont respectés à l’instar de ceux de la population non rom.

La FRA collabore étroitement avec les États membres en vue de définir des indicateurs clés et des méthodes de collecte de données permettant de mesurer régulièrement les progrès réalisés, notamment au niveau local. On disposera ainsi d’un instrument efficace de compte rendu et de comparaison entre la situation des Roms et celle des personnes non roms dans, et entre les différents États membres.

Ce nouveau rapport était accompagné d’une proposition de recommandation du Conseil invitant les États membres à prendre des mesures nationales spécifiques et des mesures politiques horizontales, y compris des actions locales, en vue d’améliorer la situation des Roms. 

Voir aussi: