La Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste, une bonne occasion de rappeler la nécessité d'intensifier les efforts en matière de lutte contre le racisme et l’antisémitisme au sein de l’UE

The Holocaust Memorial in Berlin.
The Holocaust Memorial in Berlin.
La Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste, célébrée chaque année le 27 janvier, marque l'anniversaire de la libération du camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau et rend hommage aux millions de victimes du régime nazi.

Les premières conclusions de la dernière enquête de la FRA sur l'antisémitisme soulignent la nécessité de tirer les enseignements de l’Holocauste afin de lutter plus efficacement contre le racisme, l'antisémitisme et l'extrémisme politique dont nous sommes actuellement témoins à travers toute l’UE.

«L’antisémitisme demeure important au sein de l’UE, comme le révèlent les  premiers résultats de l'enquête de la FRA», a indiqué Morten Kjaerum, Directeur de la FRA. «Trois quarts des personnes interrogées affirment que la situation s’est aggravée ces cinq dernières années et que l’antisémitisme en ligne est devenu plus courant. L’Europe et ses États membres sont clairement confrontés à de graves problèmes de racisme et d’antisémitisme. Mais nous pouvons tous tirer les leçons du passé pour façonner l’avenir. C’est la raison pour laquelle une meilleure compréhension des droits de l’homme par le biais de l’Histoire peut nous donner les moyens d’agir et d'essayer de changer les choses pour ceux qui sont régulièrement victimes de crimes haineux, de menaces et de violence».

En 2013, la FRA publiera les résultats de ses recherches approfondies sur les crimes haineux. En juin, elle publiera son rapport annuel sur l'antisémitisme dans l’UE, puis, à l’automne, les résultats de son enquête sur les expériences et les perceptions des personnes de confession juive en matière d’antisémitisme. En mai, elle révèlera également les résultats de ses enquêtes menées à l’échelle de l’UE sur les crimes haineux contre les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres et, en octobre, ceux relatifs à la violence faite aux femmes. Par ailleurs, cette année, la conférence annuelle de la FRA sur les droits fondamentaux, qui se tiendra en novembre 2013, se concentrera en particulier sur les crimes haineux.

La toute première manifestation officielle annuelle organisée à l’occasion de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste s'est déroulée au Parlement européen à Bruxelles, le 22 janvier dernier. La FRA réaffirme sa volonté de poursuivre son travail de préservation de la mémoire de l’Holocauste en tant qu'élément important de sensibilisation de l’opinion publique à la question de l'antisémitisme et de promotion des droits de l'homme. Depuis 2006, la FRA a mené des recherches sur l’enseignement relatif à l’Holocauste et l’éducation aux droits de l’homme et a publié des manuels sur l’éducation aux droits de l’homme dans les sites historiques de l’Holocauste, ainsi que des documents d’orientation à destination des écoles et des enseignants. L’Agence a également travaillé avec des sites historiques et des musées, établissant ainsi un lien concret entre l'enseignement des droits de l'homme et de l'Holocauste. La FRA a également mis en ligne, en partenariat avec Yad Vashem, une boîte à outils à l’usage des enseignants pour l’enseignement relatif à l’Holocauste et aux droits de l’homme.