Le Conseil Justice et affaires intérieures adopte les conclusions sur la lutte contre les crimes de haine

Le Conseil Justice et affaires intérieures a adopté les conclusions sur la lutte contre les crimes de haine dans l’UE lors de sa réunion du 6 décembre.

Le Conseil a insisté sur la nécessité de sensibiliser aux crimes de haine et a proposé des mesures concrètes afin de renforcer les efforts de lutte contre les crimes de haine tant au niveau de l’UE que des États membres.

Les conclusions du Conseil reflètent les conclusions de l’édition 2013 de la Conférence des droits fondamentaux, intitulée « Combattre les crimes de haine dans l’UE », organisée par la FRA en coopération avec la Présidence lituanienne de l’UE. La conférence a appelé les institutions de l’UE à renforcer leurs efforts de prévention et de lutte contre les crimes de haine, par exemple en étendant la protection à d’autres formes de discrimination que celles visées dans la décision-cadre sur le racisme et la xénophobie et en améliorant la coordination et la coopération entre les institutions et les agences. Les États membres ont été invités à accorder une attention particulière aux victimes de crimes de haine et à veiller à assurer un niveau adéquat d’aide et de protection.

Le Directeur de la FRA a pris part aux délibérations du Conseil sur les crimes de haine et a contribué à la discussion en présentant les éléments de preuve sur les crimes de haine rassemblées par la FRA dans le cadre de ses recherches et de ses enquêtes menées à l’échelle de l’UE.

 

Downloads: 

Fundamental Rights Conference 2013 - Conclusions

[pdf]en (230.03 Ko)