Les institutions des droits de l’homme et les organismes de promotion de l’égalité d’Europe s’engagent pour faire des droits fondamentaux une réalité au quotidien

f.l.t.r: Jozef de Witte, Equinet, Christos Giakoumopoulos, CoE, Debbie Kohner, ENNHRI, Morten Kjaerum, FRA
f.l.t.r: Jozef de Witte, Equinet, Christos Giakoumopoulos, CoE, Debbie Kohner, ENNHRI, Morten Kjaerum, FRA
Déclaration conjointe de Equinet, le Réseau européen des INDH, le Conseil de l'Europe et la FRA:

Les 7 et 8 octobre 2013 à Vienne, des représentants d’organisations nationales, européennes et internationales de défense des droits de l’homme et de promotion de l’égalité ont réitéré leur engagement d’œuvrer ensemble pour renforcer la protection des droits en Europe.

Pour la première fois, les institutions des droits de l’homme, les organismes de promotion de l’égalité et les institutions du Médiateur de toute l’Europe se sont rassemblées en un même lieu avec le Conseil de l’Europe, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, les Nations Unies et le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE. Tout en reconnaissant les liens étroits en termes de soutien mutuel, de communication et de coopération entre les organisations européennes de défense des droits de l’homme et de promotion de l’égalité, les participants ont également admis que les efforts pour sauvegarder les droits de la personne et l’égalité devaient être renforcés en Europe dans le contexte de la crise économique actuelle. Des organisations de défense des droits de l’homme et de promotion de l’égalité fortes, indépendantes et efficaces ont un rôle essentiel à jouer à cet égard.

Cette réunion historique a préparé le terrain pour une coopération plus étroite entre les organismes nationaux et les instances nationales et internationales. Les prochaines étapes se concentreront sur la mise en place de plateformes en vue de collaborer sur des dossiers d’actualité comme l’asile et l’immigration, l’intégration des personnes roms, la lutte contre les crimes de haine et la promotion des droits économiques et sociaux et de l’égalité socio-économique.

La FRA, le Conseil de l’Europe, le Réseau européen des organismes de promotion de l’égalité (Equinet) et le Réseau européen des institutions nationales des droits de l’homme sont bien placés pour faciliter une coopération accrue au cours des prochaines années et y sont déterminés. Le but est de parvenir à une approche thématique commune, pour renforcer l’efficacité des normes destinées aux organismes de promotion de l’égalité et trouver des réponses aux défis en termes de droits fondamentaux en Europe, notamment une action coordonnée en matière de politiques régionales. Des projets pilotes seront lancés pour analyser et tester de nouveaux modes de coopération et de communication interinstitutionnelles.

La rencontre a marqué une étape importante dans le renforcement de l’architecture européenne des droits de l’homme et de l’égalité et dans la promotion d’une action concertée en faveur des droits de la personne dans toute la région. Elle contribuera également à faire en sorte que les décideurs politiques européens reçoivent des réponses coordonnées pour les aider à donner forme au cadre juridique des droits fondamentaux en Europe.