L’impact sur les droits fondamentaux du contrôle automatisé aux frontières expliqué lors d’une conférence de Frontex

Lors de la conférence annuelle de Frontex sur le contrôle automatisé aux frontières les 10 et 11 octobre, la FRA a participé à un débat sur les incidences sociétales de ce type de contrôle.

La FRA a mis en évidence grâce à quelques exemples, en quoi l’absence de contact humain direct dans la procédure de passage des frontières peut avoir une incidence sur les droits fondamentaux. Les possibilités de déterminer l’authenticité de la relation entre un enfant et un adulte qui l’accompagne peuvent en être influencées. L’absence de jugement humain peut également avoir des répercussions sur l’identification de victimes de la traite des êtres humains. La FRA a aussi souligné les besoins des personnes âgées et handicapées qui utilisent les barrières de contrôle automatisé aux frontières, et le droit à l’information des personnes sur la manière dont les données à caractère personnel sont utilisées et sur les voies de recours en cas d’utilisation abusive.