Négociations sur les droits des migrants à l’US Migration Policy Institute

FRA Director Morten Kjaerum (l) addresses the Migration Policy Institute in Washington, 21 October 2013
FRA Director Morten Kjaerum (l) addresses the Migration Policy Institute in Washington, 21 October 2013
Le Directeur de la FRA, M. Morten Kjaerum, a été invité à prendre la parole au Migration Policy Institute, à Washington, sur l’état de la protection des droits des migrants en Europe et sur le rôle de la FRA dans ce domaine en pleine évolution. Son intervention du 21 octobre s’inscrivait dans une large discussion sur le défi permanent de préserver les droits de l’homme des deux côtés de l’Atlantique pour les migrants.

Dans son introduction, le directeur a fait part de sa fierté en regard du Prix Nobel de la paix attribué en 2012 à l’UE pour ses efforts constants visant à bâtir une région qui promeut la paix, la démocratie, et les droits fondamentaux depuis soixante ans. Il a rappelé aux participants que de nombreuses personnes voient en l’UE un projet économique, alors que les pères fondateurs de l’UE considéraient l’économie comme un outil pour promouvoir la paix et la stabilité dans la région. Il a évoqué la solide législation de lutte contre la discrimination de 2000 de même que les organismes de promotion de l’égalité créés depuis en Europe pour soutenir l’engagement de l’UE envers l’égalité. Il a également présenté brièvement le rôle de la Charte des droits fondamentaux de l’UE et de la FRA dans la sauvegarde des droits en Europe. Après avoir décrit l’architecture juridique, il est ensuite passé à la réalité actuelle.

Le directeur a évoqué la situation dramatique des migrants et des demandeurs d’asile aux frontières maritimes de l’UE. Il a parlé de la nécessité de l’inclusion, qui est l’un des piliers de la stratégie Europe 2020 pour la croissance. Il a notamment mentionné les obstacles à l’inclusion des Roms, en s’appuyant sur les résultats de l’enquête de la FRA sur les ménages roms et non roms dans 11 pays de l’UE. Il a cité en exemple l’éducation, où seulement 15% des jeunes adultes roms achèvent le cycle supérieur de l’enseignement secondaire ou de l’enseignement professionnel, contre plus de 70% des personnes vivant à proximité. Il a ensuite parlé des crimes de haine en faisant référence aux enquêtes de la FRA sur les personnes LGBT, les personnes juives et les personnes issues de minorités ethniques. M. Kjaerum a insisté sur le faible taux de signalement des crimes de haine à la police et les raisons qui sous-tendent ce phénomène, une constatation commune à toutes les enquêtes de la FRA. Il a conclu en mentionnant les nombreuses initiatives de la FRA et d’autres acteurs pour relever ces défis.

D’autres orateurs se sont ensuite succédé pour parler de l’évolution du mouvement en faveur des droits des migrants aux États Unis. Parmi ces orateurs figuraient Lucas Guttentag, fondateur et conseiller principal du projet Immigrants’ Rights de l’ACLU, Wade Henderson, Président de la Leadership Conference on Civil and Human Rights, et Becky Monroe, Conseillère principale du Vice-ministre de la Justice à la division des droits civils du Ministère américain de la Justice. Un podcast des discussions est également disponible.