Une délégation de la Commission LIBE du Parlement européen à la rencontre de la FRA

The FRA Director and management team with members of the European Parliament’s LIBE Committee during their visit on 15 February 2013
The FRA Director and management team with members of the European Parliament’s LIBE Committee during their visit on 15 February 2013
Le 15 février, une délégation de la Commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen, composée de MM. Juán Fernando López Aguilar et Georgios Papanikolaou et de Mmes Tatjana Ždanoka et Ulrike Lunacek, a rencontré des cadres de la FRA à Vienne, pour envisager les moyens de renforcer la coopération et d’anticiper sur les résultats des études de la FRA qui seront communiqués sous peu.

La FRA a toujours étroitement coopéré avec la Commission LIBE mais, étant donné la charge de travail accrue du Parlement européen, les membres de la délégation ont souligné à quel point il est essentiel de mettre pleinement à profit les apports et l’expertise de la FRA. Ils ont expliqué que les données et analyses fournies par la FRA constituent pour la Commission un fond solide d’éléments de preuve qui est essentiel pour étayer son travail législatif et politique.

Entretien avec M. López Aguilar, Président de la Commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen (LIBE):

Les délégués de la Commission LIBE ont indiqué combien ils apprécient les activités de la FRA et ont souligné l’importance des recommandations de l’agence sur des questions faisant partie des débats législatifs actuels. Le Directeur de la FRA, M. Morten Kjaerum, a évoqué que l’agence a déjà accumulé un volume considérable de données qui sont accessibles et peuvent être utilisées selon les besoins, bien qu’elle n’existe que depuis cinq ans.

Le Directeur a présenté les priorités, les activités et les principaux partenaires de la FRA. Ceci a été suivi par une présentation de la vue d’ensemble des projets de la FRA, de la méthodologie qu’elle utilise, puis des éléments primordiaux de ses recherches qu’elle publiera dans le courant de l’année, portant sur le traitement des migrants arrivant aux frontières de l’UE. Les résultats des grandes enquêtes de l’agence ont également été présentés, notamment sur la violence à l’égard des femmes, sur les expériences des personnes LGBT et des communautés juives dans l’UE.

Les membres de la délégation ont indiqué que les avis de la FRA sur les aspects relatifs aux droits fondamentaux de certaines propositions législatives de l’UE, notamment sur le Programme de réforme des règles en matière de protection des données à caractère personnel, se sont révélés particulièrement utiles. Selon eux, les thématiques des prochaines analyses et des prochains avis de la FRA pourraient inclurent le travail du Parlement européen sur l’évaluation du régime de Schengen, sur l’élaboration d’une politique commune en matière d’asile et sur la promotion des droits des citoyens dans le cadre de procédures judiciaires.

La délégation a encore souligné qu’il était indispensable que la FRA fournisse des données et analyses sur les questions liées à la lutte contre la discrimination, sur les risques inhérents à la montée en puissance de l’extrémisme dans l’UE pour les droits fondamentaux et sur les dangers d’une augmentation des crimes de haine.

D’autres aspects de la future coopération seront discutés dans les prochaines semaines.

Voir également la galerie de photos de cette rencontre.