La FRA fournit des éléments de preuve sur la violence à l’égard des femmes à la commission sur les droits de l’homme du parlement britannique

Le 7 mai, la FRA a fourni des éléments de preuve à la commission conjointe sur les droits de l’homme du parlement britannique dans le cadre de son enquête sur la violence à l’égard des femmes et des filles.

La FRA a été interrogée sur les bonnes pratiques dans les États membres de l’UE, sur l’ampleur de la violence subie par les femmes durant leur enfance et sur la méthodologie de son enquête sur la violence à l’égard des femmes. Lors de la communication de certaines de ses données d’enquête sur l’UE, la FRA a précisé que, dans un grand nombre d’États membres, l’existence de données solides et exhaustives sur la violence à l’égard des femmes fait défaut.

L’un des principaux messages transmis par la FRA a été que la violence à l’égard des femmes est un abus qui peut avoir des conséquences sur les femmes en général. Il est donc important qu’une politique et une action sur le terrain soient menées afin de lutter contre cette violence, et qu’elles se concentrent sur son impact général ainsi que sur ses conséquences sur des groupes spécifiques de la population.