Conformité des législations et des pratiques nationales avec les dispositions de la CSE par État membre de l’UE

Ce tableau indique le nombre de dispositions examinées ainsi que le nombre et le taux de conformité des législations et pratiques nationales aux dispositions de la CSE pour les États membres de l’UE.
Conformité des législations et des pratiques nationales avec les dispositions de la CSE
  Nombre de total de dispositions de la CSE examinées* Nombre total de conclusions de conformité Nombre total de conclusions de non-conformité   3 - Conformité 3 - Non-conformité 11 - Conformité 11 - Non-conformité 12 - Conformité 12 - Non-conformité 13 - Conformité 13 - Non-conformité 14 - Conformité 14 - Non-conformité 23 - Conformité 23 - Non-conformité 30 - Conformité 30 - Non-conformité 4 Protocole additionnel - Conformité 4 Protocole additionnel - Non-conformité   Pourcentage (non-conformité du nombre total des dispositions de la CSE examinées)
AT 16 11 3   5 1 1 1 1   3           1     1               19
BE 21 14 5   5 2 1 2 1   3 1 1   1   1       1             24
BG 21 11 10   6   1 3   1   4 1     1 2   1 1               48
CY 15 10 2   4     1 1   3 1     1       1                 13
CZ 16 8 5   3 2 1 2     2 1                     1   1     31
DE 14 7 3   1   2 2 1   3 1                               21
DK 13 7 3   2   1     1 2 2                     1   1     23
EE 21 12 7   5 1   4   1 2 1 1       2   1   1             33
EL 12 3 5   1 3   2                             1   1     42
ES 17 9 7   3 2 1 3 1   2 2                     1   1     41
FI 21 11 7   4 2   3 1   3   1       1 1   1 1             33
FR 23 13 6   4 2 1 2     3 1   1 1   2   1 1               26
HR**                                                        
HU 14 6 4   4 2         2 2                               29
IE 22 11 10   4 3 1 4   1 2 2         2   1   1             45
IT 23 12 7   4 2 1 2 1   2 1   1   1 2   1   1             30
LT 23 13 8   6 1   4 1   3 1 1   1     1   1 1             35
LU 13 7 4   4 1   2   1 3                                 31
LV 5 3 2             1 3 1                               40
MT 19 6 6   2 2   2   1 2 1         1       1             32
NL*** 23 13 9   2 5 1 3 1   4   1   1   1 1 1   1             39
PL 12 6 5   3 1   3   1 3                                 42
PT 23 12 10   5 2   4   1 1 3 1   1   2   1   1             43
RO 19 10 6   5   1 3   1 2 1 1             1 1             32
SE 16 12 3   3   2   1   2 2 1   1   2         1           19
SI 23 17 2   5 1 1 1 1   4   1   1   2   1   1             9
SK 23 13 10   4 3 1 4 1   2 2 1   1   2     1 1             43
UK 13 3 10   1 3   4   1 2 2                               77
Total examined 400                                          

Notes:

* La différence entre le nombre total de dispositions de la CSE examinées et le nombre de dispositions avec lesquelles les États membres sont ou non en conformité est due à l’incapacité du CEDS d’arriver à une conclusion concernant certaines « situations » en l’attente d’informations supplémentaires à fournir par le gouvernement de l’État membre concerné.  Le CEDS veille au respect de la CSE originale (avec son Protocole additionnel de 1988) et de la CSE révisée, selon un cycle de quatre ans et sur la base de rapports étatiques annuels portant sur un groupe thématique de dispositions. Les dispositions de la CSE ont été divisées en quatre groupes thématiques pour que le cycle soit de quatre ans, (à l’exception des États membres ayant accepté la procédure de réclamations collectives, pour laquelle la procédure est simplifiée et fonctionne de facto sur un cycle de huit ans. Ces groupes thématiques sont : 1) l’emploi, la formation et l’égalité des chances ; 2) la santé, la sécurité sociale et la protection sociale ; 3) les droits liés au travail ; 4) les enfants, la famille et les migrants. Les conclusions en 2014 ont porté sur les droits liés au travail : articles 2, 4, 5, 6, 21, 22, 26, 28 et 29.

** La Croatie n’a pas soumis de rapport et par conséquent, le CEDS n’a pas pu adopter de conclusions à son égard.

*** Avec effet au 10 octobre 2010, le Royaume des Pays-Bas est composé de la partie européenne du Royaume (c’est-à-dire des Pays-Bas, Aruba et les îles de Sint Maarten et de Curaçao).

Source : Conseil de l’Europe, Conclusions du Comité européen des Droits sociaux

Les informations de cette page sont à jour au 1er janvier 2015.