Conformité des législations et des pratiques nationales avec les dispositions de la CSE par État membre de l’UE

Ce tableau indique le nombre de dispositions examinées ainsi que le nombre et le taux de conformité des législations et pratiques nationales aux dispositions de la CSE pour les États membres de l’UE.
Conformité des législations et des pratiques nationales avec les dispositions de la CSE
  Nombre de total de dispositions de la CSE examinées* Nombre total de conclusions de conformité Nombre total de conclusions de non-conformité   3 - Conformité 3 - Non-conformité 11 - Conformité 11 - Non-conformité 12 - Conformité 12 - Non-conformité 13 - Conformité 13 - Non-conformité 14 - Conformité 14 - Non-conformité 23 - Conformité 23 - Non-conformité 30 - Conformité 30 - Non-conformité 4 Protocole additionnel - Conformité 4 Protocole additionnel - Non-conformité   Pourcentage (non-conformité du nombre total des dispositions de la CSE examinées)
AT 17 12 4   2 1 3   3 1 3 1 1 1               24
BE 18 11 5   3   2   3 1 3 1   2       1       28
BG 14 7 5   2 1 1 1 1 1 2 1 1 1               36
CY 14 8 2   2   1   1 2 2   2                 14
CZ 16 10 5   3   3   2 2 1 2 1             1   31
DE 16 11 2   2 1 3   2 1 2   2                 13
DK 17 14 3   3   3   3 1 3 1 2             1   18
EE 15 9 3       3   2 2 2 1 2                 20
EL 17 4 10   1 2   2   3 2 2 1             1   59
ES 17 9 6   2   2   2 2 3 1   2           1   35
FI 17 12 4   2   3   2 2 2 1 2     1 1         24
FR 19 12 7   3 1   3 3 1 3 1 2   1     1       37
HR                                            
HU 14 7 5   1 1 2 1   1 3 1 1 1               36
IE 19 4 8     1   1 1 2 2 2   2     1         42
IT 19 8 7   1 1 2   1 3 2 1 2     1   1       37
LT 15 8 5   2 1 1 1 1 2 2 1 2                 33
LU                                            
LV 9 5 4       2 1     2 2 1 1               44
MT 17 8 7   1 2 3   1 2 1 3 1   1             41
NL*** 19 12 4   2 1 3   2 2 2   2     1 1         21
PL 13 7 6   3   2 1 1 3 1 1   1               46
PT                                            
RO 13 3 8   1 2 1 2   2 1 2                   62
SE 17 15 2   3   3   2 1 4   2     1 1         12
SI 17 12 2   2   3   2 2 2   2       1         12
SK 18 6 6   2 1     1 2 1 2 2     1           33
UK 13 11 1   3   3     1 3   2                 8
Total examined 400                                          

Notes:

* * La différence entre le nombre total de dispositions de la CSE examinées et le nombre de dispositions avec lesquelles les États membres sont ou non en conformité est due à l’incapacité du CEDS d’arriver à une conclusion concernant certaines « situations » en l’attente d’informations supplémentaires à fournir par le gouvernement de l’État membre concerné. Le CEDS veille au respect de la CSE de 1961 (avec son Protocole additionnel de 1988) et de la CSE de 1996, selon un cycle de quatre ans et sur ​​la base de rapports annuels de l'État sur ​​un groupe thématique de dispositions (les dispositions de la Charte ont été divisées en quatre groupes thématiques en vue de rendre le cycle de quatre ans). Les conclusions en 2013 ont porté sur la santé, la sécurité sociale et la protection sociale : articles 3 , 11 , 12 , 13 , 14 , 23 et 30 et article 4 du Protocole additionnel. En 2013, le CEDS a examiné l'application de la CSE de 1961 par huit États membres de l'UE : l'Allemagne, le Danemark, l'Espagne, la Grèce, la Lettonie, la Pologne, la République tchèque et le Royaume-Uni . Au cours de la même période, le CEDS a également examiné l'application de la CSE de 1996 par 17 États membres de l'UE (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Estonie, Finlande, France, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Suède). La Croatie, le Luxembourg (pour la CSE de 1961) et le Portugal (pour la CSE de 1996) n'ont pas présenté de rapport à temps.

** La Croatie, le Luxembourg et le Portugal n'ayant présenté leur rapport à temps, le CEDS adoptera ses conclusions au sujet de ces Etats en 2014.

*** Seule la partie européenne du Royaume des Pays-Bas (composé des Pays-Bas, des Antilles néerlandaises et d’Aruba) est prise en considération.

Source : Conseil de l’Europe, Conclusions du Comité européen des Droits sociaux

Les informations de cette page sont à jour au 1er janvier 2014.