You are here:

Les participants discuteront des cadres juridiques existants pour éradiquer ce phénomène. Ils s'interrogeront sur la possibilité ou la pertinence d'une définition juridiquement contraignante du discours de haine et sur la capacité des responsables politiques à surmonter les différences entre les partis pour s'unir contre le recours à un tel discours. Le rôle des groupes de la société civile, des associations d'aide aux victimes et des médias dans la lutte contre le discours de haine sera également débattu, de même que les défis soulevés à cet égard par les avancées technologiques telles qu'internet