You are here:

27 États membres ont manifesté leur intérêt pour ce groupe de travail en nommant 59 fonctionnaires des cabinets de leurs Premiers ministres, des ministères de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires sociales, des services de police et des centres de formation policière, ainsi que des parlements nationaux. Les membres du groupe de travail se mettront d’accord sur un mandat pour la coopération et établiront un plan de leurs activités dans les domaines suivants : favoriser le signalement et améliorer l’enregistrement des incidents liés aux crimes de haine, renforcer les partenariats entre les agences et former les prestataires de service public.