You are here:

Le BIDDH entend créer un outil de collecte de données sur les crimes de haine antisémites. Cet outil devrait aider les gouvernements à remplir leurs engagements visant à apporter une réponse globale, axée sur les victimes, aux crimes de haine antisémites, grâce à la collecte de données. L’outil sera développé dans le cadre d’une série de consultations avec la société civile et des représentants des gouvernements. Cette réunion rassemblera des représentants de la société civile, d’organisations juives, de la Commission européenne et du Conseil de l’Europe.