You are here:

Les entretiens font partie du travail de terrain qui doit débuter à la fin de l'automne de cette année en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, en Pologne et en Suède. La FRA présentera les problématiques, le projet et les sujets qui seront couverts par le travail de terrain. Des groupes de travail se répartiront ensuite différents aspects du travail de terrain. Des représentants des gouvernements nationaux, des autorités nationales chargées de la protection des données, des institutions et organes de l'UE, d'ONG et du monde académique ont été invités à la réunion. Le projet proprement dit étudiera les effets tant positifs que négatifs sur les droits fondamentaux de la saisie, du stockage et de l'utilisation de données biométriques, comme les empreintes digitales, dans les trois grands systèmes de gestion des frontières de l'UE que sont Eurodac, SIS II (système d'information de Schengen) et VIS (système d'information sur les visas).