Lutter contre les châtiments corporels infligés aux enfants

Michael O'Flaherty, le directeur de la FRA, a pris la parole lors de l'ouverture d'une conférence internationale de haut niveau sur les droits de l'enfant, qui s'est déroulée à Vienne les 1er et 2 juin.

Durant son allocution, il a souligné que 49 États seulement dans le monde ont totalement interdit les châtiments corporels infligés aux enfants, qualifiant cette situation d’« amplement insuffisante ». Il a également évoqué le risque de violence, de traite et de mort auxquels les les enfants qui migrent actuellement vers l'Europe sont exposés, notamment ceux qui voyagent seuls. L'événement intitulé « Vers une enfance sans châtiments corporels » était organisé par le ministère autrichien des Familles et de la Jeunesse. Il a permis d'aborder les défis sociaux et juridiques actuels en matière de châtiments corporels infligés aux enfants dans tous les environnements, y compris à la maison.