You are here:

La FRA a parlé du rôle des ONG, du type d'informations émanant de la société civile dont les institutions de l'UE ont besoin et des possibilités de changement et d'actions de sensibilisation dans les années à venir. L'agence a également présenté certaines de ses données sur les minorités et la discrimination. L'atelier comprenait une quarantaine d'organisations de la société civile de 10 États membres, dont des organisations de jeunesse qui s'occupent du climat politique en Europe. Des représentants de la Commission européenne et du Parlement européen étaient également présents. Au cours de cet atelier, les participants ont eu l'occasion de discuter d'aspects spécifiques de l'islamophobie et de partager leurs expériences et leurs actions en matière de lutte contre ce phénomène en Europe.