À l’occasion de la Journée internationale des migrants, la FRA appelle au respect et à l’inclusion

Syrian Refugees Stranded in Vienna
Syrian Refugees Stranded in Vienna
À l’occasion de la Journée internationale des migrants, nous devons nous rappeler notre obligation de défendre l’Europe en tant que continent de droits, de libertés et de respect, qui garantit la sécurité des personnes ayant besoin d’une protection. Au vu des défis auxquels l’UE est confrontée, il ne s’agit pas d’ériger des barrières, mais d’unir nos forces pour trouver des solutions communes.

Les migrants risquent leur vie pour rejoindre l’UE et, dans de nombreux cas, trouvent la mort. C’est pour cette raison que la FRA a publié un FRA Focus sur les moyens de renforcer les possibilités juridiques grâce auxquelles les personnes ayant besoin d’une protection nationale peuvent rejoindre l’UE, contribuant ainsi à sauver des vies et à lutter contre le trafic d’êtres humains.

Une fois dans l’UE, les réfugiés se retrouvent souvent sans abri adéquat, sans nourriture et sans soins de santé. À la demande de la Commission européenne, la FRA a entrepris de documenter la situation des droits fondamentaux pour les nouveaux arrivants dans des mises à jour régulières publiées pour la première fois aujourd’hui. De nombreux enfants sont dans une situation particulièrement vulnérable, après avoir quitté seuls leur pays d’origine ou avoir été séparés de leur famille en cours de route. Les femmes sont également exposées à des violences sexuelles et sexistes.

Dans de nombreux cas, des bénévoles et des ONG effectuent l’essentiel du travail d’assistance aux réfugiés entrant dans l’UE. Néanmoins, les personnes qui viennent en aide à celles qui ont besoin de protection en leur fournissant un transport, de la nourriture ou un logement sont susceptibles d'être accusées de se livrer à un trafic d’êtres humains dans certains pays. Cette question est débattue dans le document de la FRA sur la criminalisation des migrants en situation irrégulière.

Une partie de la réponse de l’UE au nombre croissant de personnes cherchant à obtenir une protection internationale a consisté à introduire des politiques d’asile plus restrictives et à garantir un retour rapide aux personnes dont les demandes de protection ont été rejetées. Dans ce contexte, il est impératif de mettre en place des garanties afin de veiller à ce que les mesures adoptées ne portent pas atteinte aux droits fondamentaux. La FRA suit dès lors avec attention la mise en place de mécanismes de contrôle des retours. Parallèlement, le document de la FRA sur les alternatives à la rétention décrit les moyens par lesquels les demandeurs d’asile et les personnes impliquées dans des procédures de retour peuvent rester à la disposition des autorités sans être privés de liberté.

Alors que nous célébrons la Journée internationale des migrants, la FRA réitère que des sociétés inclusives sont une condition préalable à l’intégration, qui est à son tour nécessaire pour la croissance et la prospérité des sociétés et des économies de l'Union européenne.

L’infographie suivante rend compte des activités de la FRA dans le domaine de la migration, de l’asile et des frontières.

Chaque élément propose un lien hypertexte qui vous permet d’accéder à de plus amples informations sur chaque sujet >>

Outlining FRA's work on asylum and migration