Des experts appellent à une formation accrue des médias aux droits fondamentaux

Lors d’une réunion organisée dans les locaux de la FRA les 26 et 27 janvier, des spécialistes dans le domaine médias ont souligné la nécessité de renforcer la sensibilisation aux droits et que les professionnels des médias fassent état des droits de l'homme.

Cette réunion visait à étudier la création conjointe, dans des conditions optimales, d’une boîte à outils pour sensibiliser les professionnels des médias en ligne, de l’audiovisuel et de la presse aux droits fondamentaux, et éviter ainsi les préjugés involontaires qui renforcent les stéréotypes.

La future boîte à outils s'inspirera du succès du « Guide de la diversité culturelle pour les émissions d’information sur les télévisions de service public », produit conjointement par la FRA et l'Union européenne de radio-télévision en 2008. Quelque 1 000 professionnels des médias, dont des attachés de presse de ministères nationaux, ont été formés à l’aide de la précédente boîte à outils.

Durant la réunion, la FRA a recueilli des commentaires sur le mode d’élaboration et d’utilisation de la première boîte à outils, afin de s’en inspirer pour un concept élargi de boîte à outils relative aux droits fondamentaux et destinée aux médias. Cette nouvelle version aura une portée plus vaste que la première axée sur la diversité et les minorités. Les participants se sont accordés sur la nécessité d’étendre le champ d’action pour couvrir plus largement les droits fondamentaux en sollicitant un éventail plus vaste de journalistes, étant donné la convergence d'innombrables canaux médiatiques. Ils ont également réaffirmé la nécessité d’une boîte à outils relative aux droits fondamentaux moderne et actualisée, qui contribuerait au développement professionnel des professionnels des médias. Elle les aiderait à rendre compte des droits fondamentaux de manière factuelle, sans discours tendancieux, et à relier les questions qu'ils étudient aux droits fondamentaux.

La réunion a rassemblé des formateurs spécialisés dans les médias et la question de la diversité, des journalistes de la radio et de la télévision, ainsi que des représentants d’associations de journalistes et de défense des intérêts des téléspectateurs.