You are here:

L'événement était axé sur les besoins de formation concrets, ainsi que sur le contenu et la méthodologie qui sous-tendent les mesures de contre-terrorisme, comme les interdictions de voyager et les réponses à l'extrémisme violent, notamment la prévention de la radicalisation en prison grâce à la réinsertion et aux alternatives à la détention.

Plus d'une centaine de spécialistes issus des centres de formation des instances judiciaires, chargées des poursuites, pénitentiaires et de probation des États membres de l'UE (et de Norvège) ainsi que des organisations de tutelle au niveau européen (services des prisons et de probation, aumôniers de prison) et du Conseil de l'Europe étaient présents. La FRA a animé un groupe de discussion sur les droits fondamentaux dans le cadre des mesures de contre-terrorisme.