You are here:

Le discours, intitulé « L'Europe est-elle confrontée à une crise des droits de l'homme ? », s'inscrivait dans le cadre de la visite du directeur en Irlande du 24 au 26 octobre pour discuter de sujets d'actualité préoccupants en matière de droits fondamentaux et renforcer la coopération avec les principales parties prenantes.

En évoquant les domaines qui présentent des défis croissants en matière de droits de l'homme, le directeur a indiqué que le sentiment anti-migrant masquait souvent le fait que la grande majorité des personnes entrées sur le territoire de l'UE au cours de l'année écoulée venaient de pays en guerre dans lesquels elles risquaient d'être persécutées ou de mourir. Il a également parlé des panoramas mensuels publiés par la FRA, qui révèlent des manifestations alarmantes de haine, y compris des attaques violentes envers les migrants ainsi que des incendies criminels de leurs lieux de résidence.

Outre ses entrevues avec Frances Fitzgerald, Tánaiste (vice-premier ministre) et ministre de la justice et de l'égalité, Katherine Zappone, ministre de l'enfance et de la jeunesse, Joe McHugh, ministre d'État à la diaspora et au développement international, et David Stanton, ministre d'État à l'égalité, à l'immigration et à l'intégration, Michael O’Flaherty a également rencontré Emily Logan, commissaire en chef à la commission irlandaise des droits de l'homme et de l'égalité, et Gerard Kiely, chef de la représentation de la Commission européenne. Il s'est également entretenu avec le président de la commission parlementaire mixte à la justice et à l'égalité, ainsi qu'avec plusieurs représentants de la société civile. En plus du thème de la migration, ils ont abordé les questions des droits de l'homme en rapport avec les Travellers, l'égalité, la sécurité et les enfants.