You are here:

Le séminaire a porté sur la manière dont les services de police et les services d’aide aux victimes peuvent interagir et coopérer afin d’apporter dans les meilleurs délais une aide essentielle aux victimes de la criminalité. Quelque 80 hauts responsables des services de police de 12 États membres de l’UE y ont participé. La FRA a présenté les conclusions de ses recherches sur les victimes de la criminalité, en se concentrant sur l’étendue et la nature du soutien pour les victimes de la criminalité. Elle a également mis l’accent sur diverses pratiques prometteuses qui pourraient être transférées entre États membres et sur les « outils » pratiques permettant aux victimes d’accéder à un soutien. En outre, la FRA a parlé du rôle important joué par la police et des difficultés pour instaurer la confiance chez les victimes et les encourager à dénoncer les faits, par exemple. Des intervenants de l’Association portugaise pour une aide aux victimes (APAV) et l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) ont également présenté leurs travaux.