You are here:

Le directeur a visité le « hotspot » (centre d’accueil) de Pozzallo en Sicile. Il a rencontré les représentants d’agences de l’UE ainsi que les autorités italiennes intervenant dans les hotspots, ainsi que les unités de gardes frontières en charge des opérations de recherche et de sauvetage. S’adressant au personnel des ONG œuvrant dans les hotspots, il a salué le rôle irremplaçable de ces acteurs non gouvernementaux qui fournissent une aide spécialisée aux migrants et aux réfugiés, en particulier aux enfants et aux personnes vulnérables. Il a en outre assisté à une opération de débarquement et a participé, à Rome, à des réunions-bilan avec des représentants de la Commission européenne et du ministère de l'Intérieur.

Parallèlement à son engagement constant dans les hotspots en Grèce, l’agence soutient avec détermination l’Italie, qui est l’un des pays en première ligne le plus touché par la situation migratoire. Cette visite a permis d’identifier les points d’action prioritaires, notamment la nécessité de renforcer les capacités et d’un dialogue avec tous les acteurs, sur des questions telles que la tutelle des mineurs non accompagnés et la protection des victimes de la traite d’êtres humains et de violences sexuelles ou fondées sur le genre.

La FRA, en coopération avec le ministère de l'Intérieur et la Commission européenne, continuera par ailleurs d’appuyer la mise en place de nouveaux hotspots en Italie en contribuant à la formation des nouveaux agents pour que ceux-ci y appliquent les procédures dans le respect des droits, en accordant une attention particulière aux personnes vulnérables.