Migration vers l’UE : un défi essentiel pour les droits de l’homme

27/10/2014
Des centaines de milliers de personnes viennent en Europe pour se mettre à l’abri des persécutions et de la guerre ou simplement en quête d’une vie meilleure. Pour garantir le respect des droits de ceux qui arrivent sur les côtes de l’UE et faire en sorte qu’ils puissent atteindre leur plein potentiel, dans leur intérêt ainsi que dans celui de la société de l’Union, une politique de migration efficace et durable est essentielle.

En reconnaissance de l’urgence et de la complexité de ce dossier, cette année la conférence annuelle de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) s’intitule« Droits fondamentaux et migration vers l’UE ». La conférence aura lieu à Rome les 10 et 11 novembre et est organisée conjointement par la Présidence italienne du Conseil de l’UE.

« Alors que la guerre et l’instabilité touchent tant d’endroits dans le monde, il y a des personnes qui viennent en Europe pour y chercher une protection », a déclaré le directeur de la FRA, Morten Kjaerum. « Pour leur rendre justice, nous avons placé les droits fondamentaux au cœur d’une politique de migration, d’asile et de frontières bien conçue et à long terme. Ceci permettra également à une Europe vieillissante de trouver la main-d’œuvre qualifiée dont elle manque de plus en plus. Ce n’est qu’ainsi que nous aiderons à la fois ceux qui ont besoin de l’aide de l’Europe ainsi que la société européenne. »

Cette année, la Conférence des droits fondamentaux portera sur les défis essentiels en matière de droits fondamentaux dans le domaine de la migration, discutant des manières d’atténuer les effets des pressions migratoires actuelles aux frontières extérieures de l’UE, tout en respectant pleinement les droits fondamentaux. La conférence sera également axée sur les meilleurs moyens de promouvoir l’inclusion sociale et l’intégration des migrants afin de créer un environnement dans lequel ils peuvent tirer pleinement profit de leur propre potentiel, non seulement dans leur intérêt, mais aussi dans celui de la société européenne dans son ensemble.

S’adresseront entre autres à cette conférence le ministre italien de l’intérieur, Angelino Alfano, la présidente du Parlement italien, Laura Boldrini, le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muižnieks, et le ministre allemand de la migration et de l’intégration, Aydan Özoguz. Lors des débats et dans le cadre des groupes de travail, la conférence portera sur quelques problèmes spécifiques en matière de droits fondamentaux posés par la migration et le contrôle aux frontières. Ces problèmes concernent par exemple les mesures de sauvegarde pour les enfants arrivant aux frontières de l’UE, une approche de la surveillance des frontières basée sur les droits fondamentaux, des réponses à la contrebande, l’intégration des migrants sous l’angle des droits fondamentaux et la lutte contre la xénophobie et l’intolérance dans les discours publics.

Deux nouveaux rapports de la FRA sur la migration seront publiés à l’occasion de la conférence organisée cette année et porteront sur la situation des droits fondamentaux aux frontières aériennes et terrestres de l’UE. Veuillez cliquer sur le lien pour découvrir le résumé récemment publié du rapport Les droits fondamentaux dans les aéroports : les vérifications aux frontières dans cinq aéroports internationaux de l’Union européenne.

Ces deux publications sont le prolongement du rapport de l’an dernier sur Les droits fondamentaux aux frontières maritimes méridionales de l’Europe. Voici quelques autres publications de la FRA sur l’asile, la migration et les frontières :

  • Pénalisation des migrants en situation irrégulière et des personnes qui les aident
  • Les droits fondamentaux des migrants en situation irrégulière dans l'Union européenne 
  • Gérer une urgence en matière de droits fondamentaux – La situation des personnes franchissant la frontière terrestre grecque de manière irrégulière 
  • Migrants en situation irrégulière employés dans le secteur du travail domestique 
  • Racisme, discrimination, intolérance et extrémisme : tirer les enseignements des événements survenus en Grèce et en Hongrie 

Pour en savoir plus, veuillez contacter : media@fra.europa.eu / Tél. +43 158030-642

Notes aux éditeurs : 

  • La FRA a pour mission de fournir aux décideurs politiques de l’UE et des États membres des avis fondés sur des éléments de preuve, contribuant ainsi à des débats et des politiques plus informés et mieux ciblés sur les droits fondamentaux. 
  • La Conférence des droits fondamentaux de la FRA réunira cette année plus de 250 responsables politiques et professionnels de l’UE et de ses États membres, dont des représentants d’institutions et d’organes de l’UE, d’organisations internationales, de gouvernements et de parlements nationaux, d’autorités répressives, de la société civile et du monde académique.
Downloads: 

Communiqué de presse - Migration vers l’UE : un défi essentiel pour les droits de l’homme

[pdf]de en fr it (517.53 Ko)