La crise des droits de l'homme en Europe peut être surmontée, selon les participants à une conférence essentielle pour l'avenir

23/06/2016
À l'occasion du Forum des droits fondamentaux, à Vienne, des suggestions pour surmonter l’urgente crise des droits de l'homme que connait l’Europe ont été formulées. Plus de 700 experts de renom venus du monde entier ont apporté leur contribution à l'événement de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne. Plus de 100 idées pratiques qui se sont dégagées du Forum sont reprises dans la Déclaration de la présidence du Forum.

« Oui, l'Europe traverse une crise des droits fondamentaux, mais elle a la volonté, l'énergie et les idées nécessaires pour la surmonter. C'est ce dont nous avons débattu ces quatre derniers jours lors du Forum des droits fondamentaux 2016 à Vienne », a déclaré le Directeur de la FRA et président du Forum, Michael O’Flaherty. « Les droits de l'homme ne peuvent être considérés comme une option que l’on peut sacrifier. Ils sont un élément majeur de l'identité européenne. Si nous les perdons, nous perdons l'Europe. »

L'UE a élaboré, au fil des ans, un système de droits fondamentaux robuste. Pourtant, les droits sont en crise. La confiance dans les institutions démocratiques recule, ce qui nuit à la protection et la promotion des droits qui, finalement, bénéficient à tous. Pour aller de l'avant, l'Europe doit œuvrer conjointement, en gardant toujours à l'esprit qu'elle n'est pas seule dans le monde contemporain de plus en plus interdépendant. Il faut notamment une action conjointe pour :

  1. s'assurer que les droits fondamentaux ne soient pas une question subsidiaire mais soient intégrés dans toutes les discussions et décisions politiques aux niveaux de l'UE et de ses États membres, en particulier dans les domaines social et économique ;
  2. développer une solide culture des droits fondamentaux à travers l'éducation aux droits, essentielle dans les sociétés d'aujourd'hui. Il y a donc lieu de mieux sensibiliser l'opinion publique de l’UE au sujet des droits ;
  3. renforcer le contrôle par les parlements et les gardiens des droits, les organes nationaux des droits de l'homme, afin que les gouvernements rendent mieux compte de leurs obligations en matière de droits fondamentaux ;
  4. garantir que tous, y compris les groupes vulnérables, participent aux décisions concernant les mesures politiques qui les concernent.

Le Forum s'est concentré sur les trois défis les plus urgents en matière de droits fondamentaux auxquels l'UE est actuellement confrontée : la protection des réfugiés, l'inclusion et l'ère numérique. Citons trois exemples parmi les nombreuses suggestions émises :

  • élargir les voies légales pour atteindre la sécurité, en tant qu’alternative aux entrées à caractère irrégulier qui sont risquées. Les institutions et les États membres de l'UE pourraient envisager des régimes élargis de réinstallation et développer le soutien du public aux politiques responsables en matière d'asile à travers un leadership politique et l'élaboration de discours positifs puissants afin de contrer les rhétoriques anti-réfugiés
  • les autorités nationales, régionales et locales, le monde des affaires, les groupes professionnels et la société civile devraient travailler de concert pour mettre les fonds de l'UE au service d'une croissance socialement responsable et inclusive, qui encourage le respect des droits fondamentaux et de la diversité.
  • un système d'avertissement basé sur celui des feux de circulation pour les utilisateurs de la technologie numérique, par les entreprises informatiques et leurs régulateurs. Les feux rouges indiqueraient une réutilisation potentielle de leurs données personnelles.

La FRA publiera l'intégralité de la Déclaration de la présidence des suggestions concrètes dans ces trois domaines. La FRA appelle à exploiter chaque opportunité de présenter et d'aborder ces conclusions avec les parties prenantes à travers l'UE. La FRA présentera la déclaration au Conseil de l'UE en juillet.

Pour plus d’informations : media@fra.europa.eu / Tél. : +43 1 580 30 642

 

Notes aux éditeurs :

  • L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) fournit des avis fondés sur des données factuelles aux décideurs de l’UE et de ses États membres, et contribue ainsi à l'élaboration de débats et de politiques plus éclairés et mieux ciblés en matière de droits fondamentaux.
  • Le Forum des droits fondamentaux 2016 de la FRA s'est réuni à Vienne du 20 au 23 juin.
Downloads: 

Press release - Europe’s human rights crisis surmountable

[pdf]en (457.15 Ko)