Intégrer les droits fondamentaux dans l’agenda pour la sécurité

February
2015
Les récents événements survenus à Paris ont mis à mal notre sentiment de sécurité. Ils surviennent à l’heure où l’Union européenne est en train de débattre de ses priorités pour les cinq prochaines années en matière de sécurité intérieure. Le présent document examine de quelle façon la perspective des droits fondamentaux peut contribuer au débat actuel, de sorte qu’une approche ancrée sur les droits fondamentaux puisse favoriser la création de mesures légitimes, efficaces et durables de maintien de l'ordre et de lutte contre la radicalisation.
Téléchargements: 

Intégrer les droits fondamentaux dans l’agenda pour la sécurité

[pdf]de en fr (643.29 Ko)

Après l’adoption des Conclusions du Conseil sur l’élaboration d’une stratégie de sécurité intérieure renouvelée pour l’UE en décembre 2014, la Commission européenne prépare actuellement l’agenda européen pour la sécurité, afin de faire face aux menaces auxquelles l’Europe est confrontée dans ce domaine, de la menace de terrorisme – accrue par la proximité des régions déchirées par les conflits, au Moyen-Orient et dans d’autres pays – à la criminalité organisée, en passant par la cybercriminalité dans ses nombreuses manifestations. La nature transnationale des préoccupations actuelles en matière de sécurité, particulièrement dans une zone qui se définit par la liberté de circulation, contribue à raviver l’urgence d’une réaction conjointe à l’échelle de l’UE.