Cap sur 2019
10/01/2019

Tout au long de l’année 2019, l’agence continuera d’œuvrer résolument en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme par tous, au cours d’une année qui marquera les 10 ans de la déclaration des droits édictée par l’Union européenne elle-même, à savoir sa Charte des droits fondamentaux.

Nécessité de renforcer la sauvegarde des droits au sein de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes
06/12/2018

Selon le dernier avis de l’Agence des droits fondamentaux de l’UE (FRA), la protection des droits fondamentaux doit être globalement renforcée au sein de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, à mesure que son mandat s’étend et que ses tâches augmentent.

Le durcissement des politiques migratoires reste d’actualité au sein de l’UE
27/11/2018

Selon le dernier rapport de l’agence sur les questions de droits fondamentaux liées à la migration, les droits fondamentaux restent compromis parce que certains gouvernements continuent de suivre une ligne dure en matière de migration. Le rapport fait état d’un durcissement de la législation et des politiques, de heurts aux frontières, de conditions d'accueil médiocres et d’une intensification des crimes de haine.

Le durcissement des politiques migratoires reste préoccupant
21/09/2018

Selon le dernier rapport de l’agence sur les questions de droits fondamentaux liées à la migration, les droits fondamentaux restent menacés parce que certains gouvernements continuent de suivre une ligne dure en matière de migration. Le rapport souligne la mise en place de contrôles plus stricts aux frontières, les mauvaises conditions d’accueil (qui touchent en particulier les femmes et les enfants), ainsi que les problèmes liés aux crimes de haine.

La vie privée des citoyens de l’UE potentiellement menacée par des projets visant à renforcer la sécurité des documents d’identité
14/09/2018

Selon le dernier avis de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, des projets de l’UE visant à restructurer les documents d’identité nationaux en y ajoutant des empreintes digitales et des images faciales pourraient mettre en danger la vie privée et les données à caractère personnel des citoyens de l’UE.

L’élargissement du champ d’application du système d’information sur les visas de l’UE présente des risques pour les résidents de longue durée
10/09/2018

Il ressort des nouvelles propositions relatives au système d'information sur les visas (VIS) de l’UE que les données à caractère personnel sensibles des résidents de longue durée pourraient être stockées indéfiniment. Selon le dernier avis de l’Agence des droits fondamentaux de l’UE, il en résulte des risques en matière de protection de la vie privée et de protection des données.