Un nouveau départ pour mettre fin aux inégalités qui menacent encore les femmes

13/11/2017
L’ampleur de la violence fondée sur le genre, de la haine et de la discrimination, continue de menacer le bien-être et la capacité des femmes à mener une vie pleine et active dans la société, comme l’indique un nouveau document de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA). Celui-ci appelle l’UE et ses États membres à déployer de nouveaux efforts plus intenses afin de promouvoir l’égalité des genres et de changer les attitudes de la société pour contribuer à l’éradication de la discrimination et de la violence envers les femmes.

« Trop nombreux sont les hommes qui traitent les femmes comme des personnes de seconde zone, et qui ne respectent pas leurs droits. Le présent document, ainsi que de récentes révélations mettent en lumière des niveaux inacceptables de discrimination, de violence et de misogynie », déclare le directeur de la FRA, Michael O’Flaherty. « L’UE et ses États membres sont mis au défi de promouvoir d’urgence l’égalité des genres et de changer les attitudes de la société en vue d'éradiquer la discrimination et la violence à l’égard des femmes ».

Le document de la FRA intitulé Challenges to women’s human rights in the EU : Gender discrimination, sexist hate speech and gender-based violence against women and girls (Défis pour les droits humains des femmes dans l’UE : discrimination fondée sur le genre, discours de haine sexiste et violence fondée sur le genre à l’encontre des femmes et des filles) examine les engagements en matière de droits de l’homme et présente des exemples éloquents recueillis à travers l’UE au cours des trois dernières années. Il s’appuie sur l’enquête sur la violence à l’égard des femmes de la FRA de 2014, la plus grande et la plus exhaustive de ce genre menée à ce jour.

Les éléments de preuve collectés révèlent à quel point la discrimination persistante et la violence endémique fondée sur le genre limitent fortement la capacité des femmes à jouir de leurs droits et à s'impliquer dans la société sur un pied d’égalité. Le document présente des exemples illustrant comment ce genre d’inégalités est renforcé par le harcèlement, notamment en ligne et à l’égard des femmes journalistes et politiques, et par les stéréotypes de genre, également alimentés par les représentations des femmes dans les médias.

Compte tenu de ces éléments de preuve, le document présente plusieurs suggestions afin de contribuer à améliorer l’égalité entre les femmes et les hommes, et changer la façon dont la société traite les femmes et les filles. Il s’agit notamment de :

  1. Créer un environnement en ligne plus sûr pour lutter contre l’utilisation croissante de l’internet et des réseaux sociaux pour maltraiter les femmes et les filles ;
  2. Casser les stéréotypes de genre dès le plus jeune âge par la promotion de l’égalité des genres dans l’éducation et dans la formation tout au long de la vie ;
  3. Introduire des quotas femmes/hommes afin de compenser le manque de femmes dans les niveaux de responsabilité politique et professionnelle plus hauts, par exemple ;
  4. Intégrer l’égalité des genres à travers toutes les politiques socio-économiques de l’UE afin d’aider les États membres à respecter leurs engagements sur ce point ;
  5. Permettre aux organismes nationaux spécialisés dans la promotion de l’égalité d’aborder toutes les questions qui ont une influence sur les droits des femmes, de l’égalité des genres à la violence à l’égard des femmes ;
  6. Améliorer la collecte des données et le partage des connaissances concernant toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des filles afin d’aider les décideurs à mieux évaluer l’impact de leurs lois et de leurs politiques.

Ce document s’inscrit dans la contribution de la FRA au troisième colloque annuel sur les droits fondamentaux – « Les droits des femmes en ces temps troublés » de la Commission européenne qui se tiendra à Bruxelles du 20 au 21 novembre.

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : media@fra.europa.eu / Tél. : +43 1 580 30 642

Notes aux éditeurs :

  • L’explorateur de données en ligne de la FRA donne accès à l’intégralité des résultats de l’enquête de 2014.
  • La FRA est l’organe indépendant de l’UE chargé de fournir une assistance et une expertise en matière de droits fondamentaux à l’UE et à ses États membres.
Downloads: 

Communiqué de presse de la FRA : Un nouveau départ pour mettre fin aux inégalités qui menacent encore les femmes

[pdf]en fr (232 Ko)