Données en bref 1: Les Roms

Cover of the EU-MIDIS Data in Focus Report 1: The Roma
Cover of the EU-MIDIS Data in Focus Report 1: The Roma
April
2009
Ce rapport consacré aux Roms est le premier d’une série de rapports «Données en bref» présentant les résultats spécifiques issus de l’enquête. Ce premier rapport est consacré aux Roms car il s’agit du groupe affichant le taux global le plus élevé de discrimination parmi tous les groupes interrogés dans le cadre de l’enquête EU-MIDIS.
Downloads: 

Resultat clés:

Expériences de la discrimination en tant que Rom:

  • En moyenne, un répondant Rom sur deux a été victime de discrimination au moins une fois au cours des 12 derniers mois.
  • Les Roms ayant été victimes de discrimination ont vécu en moyenne 11 incidents de discrimination sur une période de 12 mois.

Signalement des incidents de discrimination

  • Entre 66% et 92% des Roms, selon le pays concerné, n’ont pas signalé leur expérience de discrimination la plus récente au cours des 12 derniers mois à un organisme compétent ou sur le lieu où l’incident s’est produit.
  • La principale raison invoquée par les Roms quant à cette absence de déclaration était que le fait de signaler l’incident, «n’apporterait ou ne changerait rien».
  • Quelque 23% des Roms interrogés évitent certains lieux en raison d’un traitement discriminatoire potentiel, ce qui suppose que les taux de discrimination seraient plus élevés si des actions d’évitement n’étaient pas adoptées.

Connaissance de leurs droits et des systèmes de dépôt de plainte

  • Lorsqu’on leur a demandé de citer un organisme susceptible de les aider en cas de discrimination, en moyenne 86% des Roms ont été incapables de citer un organisme. Perceptions de la discrimination
  • En moyenne 69% des Roms interrogés considèrent que la discrimination à l’encontre d’une personne en raison de son origine ethnique ou du fait qu’elle soit issue de l’immigration est courante dans leur pays.

Être victimes de crime, et de crime à caractère racial

  • En moyenne un Rom sur quatre interrogés a été victime d’un crime contre la personne - comprenant les agressions, les menaces et le harcèlement grave – au moins une fois au cours des 12 derniers mois.
  • En moyenne un Rom sur cinq interrogés a été victime d’un crime contre la personne à caractère racial – comprenant les agressions, les menaces et le harcèlement grave – au moins une fois au cours des 12 derniers mois.
  • Les Roms ayant été victimes d’une agression, de menaces ou de harcèlement grave ont vécu en moyenne quatre incidents sur une période de 12 mois.
  • 81% des Roms ayant indiqué avoir été victimes d’une agression, de menaces ou de harcèlement grave au cours des 12 mois considèrent que leur victimisation était à motivation raciste.