Le nouveau Comité scientifique de la FRA est annoncé

FRA organisation chart EN
FRA organisation chart EN
Au cours de sa réunion de mai 2018, le Conseil d’administration de la FRA a nommé cinq femmes et six hommes, choisis parmi les 100 candidats, pour former le nouveau Comité scientifique de l’Agence.

Ces 11 experts renommés sont : Kieran Bradley, François Crépeau, Theodora Kostakopoulou, Joanna Kulesza, Julia Laffranque, Anja Mihr, Francesco Palermo, Martin Scheinin, Nico Schrijver, Anne Waldschmidt, Siniša Zrinščak. Leur expertise universitaire couvre des domaines clés tels que le droit de l'UE, la sociologie, le droit public international, les sciences politiques et le droit (public) comparatif.

La composition multidisciplinaire du comité reflète l’approche interdisciplinaire de l’agence, qui consiste à envisager « le droit dans son contexte ». Elle s’intéresse non seulement aux textes juridiques, mais elle étudie aussi dans quelle mesure les droits de l’homme interviennent dans les expériences concrètes des titulaires de droits.

Dans ce contexte, les nouveaux membres du comité scientifique réunissent différentes disciplines relatives aux droits de l’homme et sont spécialisés dans des domaines thématiques clés tels que la citoyenneté, la sécurité, la protection des données, le handicap, la migration et l’asile, la cybersécurité, la liberté religieuse ou les droits des minorités.

Grâce à cette composition unique, le Comité pourra suivre les travaux de l’agence dans le cadre du large spectre de ses activités thématiques qui vont des droits en matière d’égalité à l’accès à la justice.

Le comité est composé, notamment, de membres anciens et actuels des juridictions européennes, du Comité des droits de l'homme des Nations Unies, des organes de surveillance du Conseil de l’Europe ou des organes de surveillance nationaux. Parmi ceux-ci figurent, par exemple, un juge à la Cour européenne des droits de l’homme, le premier Rapporteur spécial des Nations Unies sur la lutte contre le terrorisme et les droits de l’homme ou l’ancien Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme des migrants.

L’origine géographique des membres est variée, puisqu’ils proviennent de Croatie, d’Estonie, de Finlande, de France, d’Allemagne, de Grèce, d’Irlande, d’Italie, des Pays-Bas et de Pologne.

Le mandat des membres nouvellement nommés débute le 4 juin 2018, pour une durée de cinq ans. Le Comité scientifique élira un président et un vice-président pour un mandat d’un an.

Conformément au règlement fondateur de la FRA, ces 11 personnalités indépendantes doivent être hautement qualifiées dans le domaine des droits fondamentaux et le comité sera « le garant de la qualité scientifique des travaux de l’Agence ».