Racisme et intolérances liées

Malgré un certain nombre d’instruments juridiques qui offrent une protection contre le racisme et les formes d’intolérance qui y sont liées, les minorités ethniques et religieuses de l’Union européenne continuent d’être confrontées au racisme, à la discrimination, à l’exclusion et aux violences verbales et physiques.

Afin de prendre des décisions mûrement réfléchies sur les moyens de combattre le racisme, les décideurs politiques nécessitent des informations collectées sur le terrain qui sont complémentaires à leurs connaissances sur la législation internationale et européenne. Les recherches de la FRA fournissent des éléments de preuve sur le racisme et les intolérances qui y sont liées, de même que sur l’inégalité de traitement des minorités ethniques. Grâce à des exemples concrets, elles fournissent des informations sur la lutte contre la discrimination dans des domaines cruciaux de la vie sociale.

Tous les États membres de l’Union européenne ont ratifié la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale (ICERD). Ils sont donc tenus de prévenir, d’interdire et d’éradiquer toutes les formes de discrimination raciale et d’incitation à la haine raciale.

La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne interdit toute discrimination fondée « sur […] la race, la couleur, les origines ethniques ou sociales […] la religion ou les convictions ». Avec la directive (2000/43/CE) sur l’égalité raciale, l’UE a adopté une législation détaillée qui aborde la discrimination dans diverses situations. Les États membres de l’UE sont également tenus de recourir au droit pénal pour combattre l’incitation publique à la violence et à la haine contre les personnes pour les motifs mentionnés dans ces textes.

Actualités View all

14/06/2016

Le directeur de la FRA réclame la tolérance zéro pour les crimes de haine

Il n'y a pas de place pour les crimes de haine et les discours haineux en Europe, si l'UE veut garantir une société ouverte et tolérante. Tel est l'avis formulé par le Directeur de la FRA, Michael O'Flaherty, lors du lancement du groupe de haut niveau de l'UE sur la lutte contre le racisme et la xénophobie à Bruxelles, le 14 juin. Il a expliqué en quoi le racisme, la xénophobie et les crimes de haine menacent les valeurs qui fondent l'UE et ses États membres et détruisent le tissu de nos sociétés. Il a reconnu les énormes progrès accomplis sur les plans juridiques et institutionnels pour combattre ces phénomènes et a cité divers instruments relatifs aux droits fondamentaux qui ont été adoptés par l'UE et les Nations Unies. Néanmoins, les manifestations ouvertes et directes d'intolérance vont croissant.
10/06/2016

Plus que 10 jours avant le début du Forum de la FRA sur les droits fondamentaux

L’ouverture du Forum des droits fondamentaux 2016 approche à grands pas et aura lieu dans 10 jours, le 20 juin prochain, à Vienne. Pendant quatre jours, les participants examineront sous diverses perspectives trois sujets d’actualité : la protection des réfugiés, l'inclusion et l’ère du numérique.
30/05/2016

Selon le Rapport sur les droits fondamentaux 2016 de la FRA, la vague migratoire met l’engagement de l’UE en faveur des droits fondamentaux à l’épreuve

Plus d’un million de personnes ont cherché refuge dans l’Union européenne en 2015, soit cinq fois plus que l’année précédente. Dans son Rapport sur les droits fondamentaux 2016, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) examine l’ampleur et la nature du défi et propose des mesures visant à garantir le respect des droits fondamentaux dans l’UE.

Publications View all

June
2015

Les droits fondamentaux : défis et réussites en 2014 – Rapport annuel

Annual report
Les États Membres et les institutions de l’Union européenne (UE) ont introduit en 2014 un nombre de mesures juridiques et politiques pour garantir la protection des droits fondamentaux dans l’UE. Malgré ces efforts, beaucoup reste à accomplir, et il est clair que dans certains domaines la situation est alarmante : le nombre de migrants sauvés ou appréhendés en mer alors qu’ils essayaient de rejoindre les frontières de l’UE a quadruplé par rapport à 2013 ; plus d’un quart des enfants dans l’UE encourent un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale ; et un nombre croissant de partis politiques recourent dans leurs campagnes à une rhétorique xénophobe et hostile aux immigrés, ce qui peut potentiellement augmenter le risque de certaines personnes d’être victimes de criminalité ou de crimes de haine.
July
2014

Droits fondamentaux : développements juridiques et politiques clés en 2013. Highlights 2013

Annual report
L’Union européenne (UE) et ses États membres ont pris une série de mesures importantes en 2013 pour protéger et promouvoir les droits fondamentaux : endosser de nouveaux engagements internationaux, réorganiser la législation, poursuivre des politiques novatrices sur le terrain. Pourtant, les violations des droits fondamentaux ont fréquemment saisi les medias : les noyades de candidats à l’immigration au large des côtes de l’UE, une surveillance de masse sans précédent, des meurtres motivés par le racisme et l’extrémisme, la pauvreté des enfants et le dénuement des Roms.
June
2014

Les droits fondamentaux : défis et réusssites en 2013 – Rapport annuel 2013 de la FRA

Annual report
Le présent rapport annuel traite de l’évolution des droits fondamentaux dans les domaines suivants : l’asile, l’immigration et l’intégration ; le contrôle aux frontières et la politique des visas ; la société de l’information, le respect de la vie privée et la protection des données à caractère personnel ; les droits de l’enfant et la protection des enfants ; l’égalité et la non-discrimination ; le racisme, la xénophobie et l’intolérance y afférente ; l’accès à la justice et la coopération judiciaire ; les droits des victimes de la criminalité ; les États membres de l’UE et leurs obligations internationales.