Modifier les perceptions : vers une approche du vieillissement fondée sur les droits

June
2018
Les sociétés européennes ne rajeunissent pas. Ceci est un fait auquel l’Europe entière doit faire face, sachant que d’ici 2080, soit deux générations, la proportion de personnes âgéesde 65 ans ou plus représentera près de 30 % de la population de l’Union européenne.
Téléchargements: 

Modifier les perceptions : vers une approche du vieillissement fondée sur les droits

[pdf]en fr (1.26 Mo)

Dans les sociétés modernes, les « personnes âgées » sont souvent considérées comme un fardeau et la précieuse contribution qu’elles apportent à la société n’est pas prise en compte. Par exemple, bon nombre d’entre elles s’occupent de membres de leur famille, participent à des activités bénévoles au sein de leur communauté, ou jouent un rôle de mentor.

Cependant, comme le souligne le Focus de cette année, aucun des droits fondamentaux, qu’ils soient civils et politiques ou sociaux et économiques, n’est assorti d’une date de péremption. Le Focus explore l’évolution lente, mais inexorable, de notre réflexion sur le vieillissement, d’une approche orientée sur les
« déficits » engendrant des « besoins » à une approche plus globale « fondée sur les droits ». Ce changement progressif de paradigme vise à respecter le droit fondamental de chacun à l’égalité de traitement, à tout âge, sans négliger pour autant de protéger et de soutenir ceux qui en ont besoin.

See also: