You are here:

ONU, OSCE et autres organisations internationales

L'agence coopère avec les Nations Unies (ONU), l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le Conseil de l'Europe et d'autres organisations internationales. Cette coopération s'inscrit dans le cadre des dispositions du règlement fondateur de la FRA et comprend des consultations d'experts, des conférences et des séminaires, ainsi que des échanges de données et d'informations. Elle crée des synergies et permet d'optimiser les ressources afin d'éviter les doubles emplois. Elle contribue aussi à un meilleur alignement des recommandations et avis des différentes organisations en faisant en sorte que leurs travaux se complètent mutuellement.

Cette page présente des informations sur la collaboration de la FRA avec :

Les Nations Unies

L’agence coopère avec un large éventail d’organes des Nations Unies. Par exemple, elle recueille les conclusions ciblées des États membres de l’UE et les soumet aux organes conventionnels des droits de l’homme et aux procédures spéciales des Nations Unies. Elle alimente également le processus d’examen périodique universel des Nations Unies.

La FRA rencontre régulièrement le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), ainsi que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Les objectifs de développement durable dans les travaux de la FRA

Les objectifs de développement durable (ODD) définissent des cibles à atteindre sur le plan mondial en matière de développement pour la période 2015-2030. Ils remplacent les objectifs du Millénaire pour le développement, qui couvraient la période 2000-2015. Coordonnés par les Nations Unies, les 17 ODD définissent le cadre d’une grande partie de la coopération multilatérale en matière de développement dans le monde.

Outils reliant les ODD aux instruments relatifs aux droits humains :

Hormis les États et la société civile, d’autres entités comme les entreprises contribuent à la réalisation des ODD. Au début de la période 2015-2030, les efforts se concentrent sur la collecte de données correspondant aux 230 indicateurs, afin de mesurer les progrès accomplis pour atteindre les 169 cibles et 17 ODD. La FRA y contribue en collaborant avec Eurostat pour alimenter les indicateurs au niveau de l’UE et en prenant part aux consultations méthodologiques au niveau de l’ONU.

La campagne « Défendez les droits de l’homme » a été lancée le 10 décembre 2018 par les Nations Unies pour une durée d’un an afin de commémorer le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe

La FRA coopère avec l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et en particulier avec son Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH), en menant notamment des activités conjointes dans les États membres de l’UE.

Cette coopération consiste par exemple à :

Lutter contre les crimes de haine

La FRA et le BIDDH unissent leurs efforts pour aider les États à recueillir et conserver des données sur les crimes de haine. Ils organisent conjointement des ateliers nationaux dispensant une assistance technique aux autorités nationales compétentes en matière d’application de la loi et de justice pénale. Cette initiative fait suite au lancement, en 2014, du guide pratique du BIDDH sur la collecte et la surveillance des données relatives aux crimes de haine (Practical Guide on Hate Crime Data Collection and Monitoring). Le BIDDH est aussi membre du sous-groupe sur les méthodologies d’enregistrement et de collecte de données sur les crimes de haine, que la FRA coordonne.

Mettre en évidence l’ampleur de la violence à l’égard des femmes

L’enquête de la FRA sur la violence à l’égard des femmes s’est imposée comme une source de données fiables et comparables sur l’ampleur, la nature et les conséquences de cette violence dans les États membres de l’UE. La Section de l’égalité entre les sexes du Secrétariat de l’OSCE a lancé une enquête similaire sur le bien-être et la sécurité des femmes inspirée de l’enquête de la FRA. Elle couvre un certain nombre de pays tiers de l’Europe du Sud-Est, de l’Europe de l’Est et du Caucase du Sud. La FRA a apporté des conseils techniques pendant toute la durée de l’enquête, dont les premiers résultats sont attendus en 2019.

Promotion de la participation politique des personnes handicapées

La FRA fait partie du groupe d’experts sur la participation des personnes handicapées à la vie politique et publique, chargé de conseiller le BIDDH sur les questions liées au handicap et sur l’évolution de la situation dans différents États participants de l’OSCE. Le groupe s’est réuni pour la première fois à Skopje le 22 juin 2017.

La FRA coopère également étroitement avec le Haut-Commissaire de l’OSCE pour les minorités nationales (HCMN) .

D’autres organisations internationales

En outre, l’agence coopère avec d’autres organisations internationales telles que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Centre international pour le développement des politiques migratoires (CIDPM) et d’autres entités à caractère international, en particulier les subventions de l’EEE et de la Norvège.

Subventions de l’EEE et de la Norvège : l’agence coopère avec les subventions de l’EEE et de la Norvège à titre de partenaire stratégique pour la protection, la promotion et le respect des droits fondamentaux. Cette collaboration sert à appuyer la conception et la mise en œuvre des programmes et projets financés par les subventions de l’EEE et de la Norvège dans certains États membres de l’UE. Elle vise aussi à renforcer la sensibilisation aux droits fondamentaux, la lutte contre l’exclusion sociale et la discrimination, et le soutien apporté aux initiatives de la société civile dans ces domaines.

L’agence est l’une des trois organisations internationales partenaires (OPI) qui fournissent un appui stratégique aux subventions de l’EEE et de la Norvège, afin de veiller à ce que les programmes et projets soient conformes aux normes européennes et internationales.

La FRA coopère avec les subventions de différentes manières :

  1. En tant qu’OPI, l’agence conseille plusieurs programmes financés par les subventions et y participe, notamment en Tchéquie sur les droits humains, l’intégration des Roms et la violence domestique et fondée sur le sexe, et en Grèce sur l’intégration et l’autonomisation des Roms.
  2. Elle intervient en qualité de partenaire international au niveau d’autres projets, notamment en Bulgarie, en Tchéquie et en Grèce.
  3. Coopération et communication stratégique dans le cadre d’événements liés aux droits fondamentaux, comme la conférence conjointe de la présidence du Conseil de l’UE et des subventions de l’EEE et de la Norvège, lorsque la présidence de l’UE est assurée par l’un des États bénéficiaires des subventions. Les subventions sont également un partenaire stratégique du Forum des droits fondamentaux de l’agence, apportant un soutien financier à la participation des délégués et siégeant au conseil consultatif du forum. 

Les subventions de l’EEE et de la Norvège constituent la contribution de l’Islande, du Liechtenstein et de la Norvège à la réduction des disparités économiques et sociales en Europe et au renforcement des relations bilatérales avec 15 États bénéficiaires.

Pour en savoir plus sur les subventions de l’EEE et de la Norvège, voir la vidéo ci-dessous : 

Portail d’accès aux données sur les subventions de l’EEE et de la Norvège.