Pour chaque enfant, tous ses droits

Ce jour marque le 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant – un traité historique sur les droits humains. La Convention a changé la manière dont les adultes voient et traitent les enfants. Mais malgré les progrès considérables accomplis en Europe, de graves problèmes, comme la pauvreté des enfants, subsistent.

Le monde d’aujourd’hui n’est plus ce qu’il était lorsque la Convention a vu le jour.

Prenons le numérique, qui a remodelé nos vies. Aujourd’hui, les enfants peuvent communiquer comme jamais auparavant et atteindre instantanément un très grand nombre de personnes.

Mais ce n’est pas sans risque. Les enfants laissent désormais une empreinte numérique croissante qui peut être partagée et utilisée à mauvais escient.

Il y a aussi la question des enfants défavorisés en Europe : les enfants issus de l’immigration, les enfants roms, les enfants handicapés et les enfants vivant dans des situations familiales précaires. Ils sont souvent confrontés à des conditions de vie inadéquates, ils souffrent de la faim, ou voient leurs perspectives d’avenir compromises, faute de possibilités d’éducation, comme le soulignent les travaux de la FRA.

Le moment est venu d’élaborer une nouvelle stratégie européenne en matière de droits de l’enfant.

Fait encourageant, la présidente élue de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a chargé la Commission d’élaborer une stratégie globale en matière de droits de l’enfant. Cette stratégie devrait comprendre des actions visant à protéger les enfants vulnérables, à protéger leurs droits en ligne, à promouvoir une justice adaptée aux enfants, à prévenir et à combattre la violence à leur égard et à encourager les enfants à participer aux processus politiques.

La Commission européenne soutient également l’initiative du Parlement européen visant à mettre en place un système de garantie pour l’enfance. Cela permettrait aux États membres d’accorder à tous les enfants l’accès aux services dont ils ont besoin et de les accompagner jusqu’à l’âge adulte.

La FRA continuera d’appuyer l’UE et ses États membres dans leurs efforts pour promouvoir et protéger les droits de l’enfant, afin qu’ils puissent honorer leurs engagements au titre de la Convention.

Elle continuera de leur apporter des conseils fondés sur un large éventail de données factuelles, une assistance technique et un renforcement des capacités, comme le montre notre récente brochure.

Cet appui couvre aussi bien des thèmes généraux qui valent pour tous les enfants, comme la pauvreté et une justice adaptée aux enfants, ainsi que les besoins de différents groupes comme les personnes LGBTI, les enfants migrants ou les enfants handicapés.

Alors que la nouvelle Commission européenne s’apprête à entrer en fonction, cet anniversaire devrait marquer un nouveau départ pour tirer parti des progrès accomplis et répondre pleinement aux besoins des enfants d’aujourd’hui et de demain au XXIe siècle.

See also: