You are here:

Elise Barbé, la nouvelle Présidente du Conseil d’Administration de la FRA, a déclaré à ce propos «Le respect des droits fondamentaux est primordial dans un Etat de droit. Le travail de l’agence européenne des droits fondamentaux, fondé sur la collecte et l’analyse méthodiques de données, sera essentiel dans la crise historique, pas seulement sanitaire, que nous traversons actuellement. Je suis honorée de pouvoir y contribuer et de participer, en tant que présidente du conseil d’administration de cette agence, à leur promotion.»

Elise Barbé est le membre français du Conseil d’Administration. Magistrate française depuis 2001, elle a une expérience professionnelle variée. Après avoir exercé en tant que juge dans les tribunaux pour enfants, aux affaires familiales, de la protection des personnes, du droit du travail et en tant que juge pénal, elle est maintenant juge à la Cour de cassation depuis 2014. Elle a également occupé des postes clés au Ministère français de la Justice et au sein du Secrétariat Général des Affaires Européennes (SGAE). Elle donne régulièrement des cours en matière de droits de l’homme et de droit européen.

Sunniva McDonagh est membre de la Commission irlandaise des droits de l’homme et de l’égalité (IHREC). Elle est avocate-conseil exerçant au barreau irlandais et Présidente du Tribunal des affaires de santé mentale d’Irlande depuis 2009. Elle a auparavant été membre du Groupe de révision de la stratégie pénale (Penal Strategy Review Group, au sein du département de justice et d’égalité d’Irlande) et du Refugee Appeals Tribunal (UNHCR).

Le Conseil d’Administration de la FRA est l’organe de contrôle indépendant de l’agence. Il est responsable pour l’adoption du Document de programmation pluriannuel, et du Rapport annuel sur les droits fondamentaux. Il adopte également le budget de l’agence, surveille ses opérations et nomme son Directeur, ainsi que les membres du Comité scientifique de la FRA.

Le Conseil d’Administration est composé d’un(e) membre indépendant(e) par État membre, nommé pour cinq ans. Les membres occupent des postes de haute responsabilité dans des institutions nationales des droits de l’homme ou autres organisations des secteurs publics ou privés.

Deux représentants de la Commission européenne et une personne indépendante nommée par le Conseil d’Europe siègent également au Conseil.

Des membres de Macédoine du Nord et de Serbie participent au travail du Conseil de la FRA en tant qu’observateurs. Pour une liste complète des membres, voir le site de la FRA.