Les recherches empiriques et documentaires menées par la FRA sont les premières à dresser un panorama global des diverses formes graves d’exploitation par le travail des travailleurs migrants en provenance de pays de l’UE ou de pays tiers. Ils visent à combler le manque de connaissances, défiant ainsi le climat actuel d’acceptation implicite de l’exploitation grave par le travail.

Cette étude vise à aider les institutions et les États membres de l’UE à prévenir l’exploitation grave par le travail, à surveiller
les situations dans lesquelles elle se développe, et à les aider dans leurs efforts à faire du
droit des victimes à l’accès à la justice une réalité.