Highlights

  • Handbook / Guide / Manual
    22
    June
    2016
    L’accès à la justice est un élément important de l’État de droit. Il permet aux individus de se protéger
    contre toute atteinte à leurs droits, d’introduire des recours contre les fautes civiles, de demander au
    pouvoir exécutif de rendre des comptes et de se défendre dans les procédures pénales. Ce manuel
    résume les grands principes juridiques européens en matière d’accès à la justice, en s’intéressant
    plus particulièrement au droit civil et au droit pénal.
  • Page
    The Criminal Detention Database 2015-2019 combines in one place information on detention conditions in all 28 EU Member States.
  • Report / Paper / Summary
    25
    June
    2019
    This report is the EU Fundamental Rights Agency’s fourth on the topic of severe labour exploitation. Based on interviews with 237 exploited workers, it paints a bleak picture of severe exploitation and abuse. The workers include both people who came to the EU, and EU nationals who moved to another EU country. They were active in diverse sectors, and their legal status also varied.
  • Video
    What are the next steps in the digitalisation of justice and of access to justice? This impulse video statement by FRA Director Michael O’Flaherty was recorded for the online conference “Access to Justice in the Digital Age”. The conference takes place on 16 July and is organised by the German Federal Ministry for Justice and Consumer Protection during the German Council Presidency.
Products
Check out the EU's modern human rights catalogue and its chapter about Justice.
In the latest edition of his video blog, FRA Director Michael O'Flaherty speaks about the human rights challenges, but also the opportunities, that come along with the development of artificial intelligence technology.
The Criminal Detention Database 2015-2019 combines in one place information on detention conditions in all 28 EU Member States.
11
December
2019
This report looks at five core aspects of detention conditions in EU Member States: the size of cells; the amount of time detainees can spend outside of these cells, including outdoors; sanitary conditions; access to healthcare; and whether detainees are protected from violence. For each of these aspects of detention conditions, the report first summarises the minimum standards at international and European levels. It then looks at how these standards are translated into national laws and other rules of the EU Member States.
2
December
2019
Growing global efforts to encourage responsible business conduct that respects human rights include steps to ensure access to effective remedies when breaches occur. In 2017, the European Commission asked the EU Agency for Fundamental Rights (FRA) to collect evidence on such access in the EU Member States, with the ultimate goal of identifying the EU actions most needed in this field. FRA’s resulting research involved two phases: desk research on different incidents of abuse; and interview-based fieldwork on professionals’ views on the availability and effectiveness of different complaint avenues.
27
November
2019
Facial recognition technology (FRT) makes it possible to compare digital facial images to determine whether they are of the same person. Comparing footage obtained from video cameras (CCTV) with images in databases is referred to as ‘live facial recognition technology’. Examples of national law enforcement authorities in the EU using such technology are sparse – but several are testing its potential. This paper therefore looks at the fundamental rights implications of relying on live FRT, focusing on its use for law enforcement and border-management purposes.
29
September
2014
This document provides clear explanations for children of the key terms used in the child-friendly justice project. It explains what rights are and how these rights should be protected during legal proceedings.
27
September
2019
Protecting the rights of anyone suspected or accused of a crime is an essential element of the rule of law. Courts, prosecutors and police officers need certain powers to enforce the law – but trust in the outcomes of their efforts will quickly erode without effective safeguards. Such safeguards take on various forms, and include the right to certain information and to a lawyer.
This handbook provides an overview of key aspects of access to justice in Europe.
Opening Video for FRA event - From wrongs to rights: ending severe labour exploitation.
25
June
2019
This report is the EU Fundamental Rights Agency’s fourth on the topic of severe labour exploitation. Based on interviews with 237 exploited workers, it paints a bleak picture of severe exploitation and abuse. The workers include both people who came to the EU, and EU nationals who moved to another EU country. They were active in diverse sectors, and their legal status also varied.
Fundamental Rights Report 2019: In some Member States access to justice faces challenges. Judicial independence continues to cause
concerns. Victims’ procedural rights need more effective implementation. Gaps in preventing
violence against women and domestic violence remain.
13
June
2019
Le présent guide Enfants privés de protection parentale et devant être protégés dans un État
membre de l’UE autre que le leur vise à renforcer la réponse de l’ensemble des acteurs concernés en
matière de protection des enfants. La protection de ces filles et garçons est capitale et constitue une
obligation pour les États membres de l’UE, qui découle du cadre juridique international et européen.
Ce guide, qui met en oeuvre une action clé de la communication de 2017 visant à renforcer l’action
de l’UE en matière de lutte contre la traite des êtres humains, met particulièrement l’accent sur les
enfants victimes de la traite et sur les enfants vulnérables et tient compte des schémas recensés,
notamment en ce qui concerne les spécificités liées au genre de cette infraction.
11
June
2019
Algorithms used in machine learning systems and artificial intelligence (AI) can only be as good as the data used for their development. High quality data are essential for high quality algorithms. Yet, the call for high quality data in discussions around AI often remains without any further specifications and guidance as to what this actually means.
6
June
2019
How much progress can we expect in a decade? Various rights-related instruments had been in place for 10 years in 2018, prompting both sobering and encouraging reflection on this question.
6
June
2019
L’année 2018 a été marquée à la fois par des avancées et des régressions
en matière de protection des droits fondamentaux. Le Rapport sur les droits
fondamentaux 2019 de la FRA examine les principales évolutions dans ce
domaine, en recensant les progrès accomplis et les sujets de préoccupation
persistants. La présente publication expose les avis de la FRA sur les principales
évolutions dans les domaines thématiques couverts ainsi qu’un résumé des
éléments factuels qui étayent ces avis.
25
April
2019
Victims of violent crime have various rights, including to protection and to access justice. But how are these rights playing out in practice? Are victims of violent crime properly seen, informed, empowered and heard? Do they tend to feel that justice has been done? Our four-part report series takes a closer look at these questions, based on interviews with victims, people working for victim support organisations, police officers, attorneys, prosecutors and judges.
25
April
2019
Victims of violent crime have various rights, including to protection and to access justice. But how are these rights playing out in practice? Are victims of violent crime properly seen, informed, empowered and heard? Do they tend to feel that justice has been done? Our four-part report series takes a closer look at these questions, based on interviews with victims, people working for victim support organisations, police officers, attorneys, prosecutors and judges.
25
April
2019
Victims of violent crime have various rights, including to protection and to access justice. But how are these rights playing out in practice? Are victims of violent crime properly seen, informed, empowered and heard? Do they tend to feel that justice has been done? Our four-part report series takes a closer look at these questions, based on interviews with victims, people working for victim support organisations, police officers, attorneys, prosecutors and judges.
L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) et la Cour européenne des droits de l’homme viennent de publier une mise à jour du manuel pratique de droit européen en matière de non-discrimination, qui connaît un grand rayonnement.
Chaque année, des millions de personnes sont victimes d’infractions pénales au sein de l’Union européenne (UE). Le 22 février, à l’occasion de la journée européenne des victimes de la criminalité, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) appelle les États membres à s’assurer que les droits des victimes occupent le devant de la scène. Alors seulement, elles auront vraiment accès à la justice qu’elles méritent et à laquelle elles ont droit.
Au cours de la dernière décennie, de nouvelles lois et politiques en matière de droits fondamentaux ont été adoptées, et des institutions spécialisées créées. Mais des défis en matière de droits fondamentaux persistent et ces droits font l’objet de critiques, illustrant l’absence d’une culture des droits fondamentaux parmi les institutions et les sociétés. Tel est le constat dressé par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) dans son Rapport sur les droits fondamentaux 2017.
Alors que les activités des entreprises peuvent avoir une incidence sur les droits de l’homme, les victimes peinent parfois à obtenir justice, malgré différentes initiatives visant à améliorer le respect des droits. Le dernier avis de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) examine les différentes difficultés auxquelles les victimes peuvent être confrontées lorsqu’elles cherchent à avoir accès à la justice. Il donne également des indications quant à ce que l’UE peut faire pour accroître l’accès des victimes aux voies de recours.
Les règles de l’UE qui sont essentielles à l’instauration de la confiance dans la justice de l’UE sont rarement invoquées, ce qui peut faire obstacle au traitement équitable des personnes impliquées dans des procédures pénales. Deux nouveaux rapports de l’Agence des droits fondamentaux de l'UE (FRA) fournissent des orientations détaillées à l’UE et à ses États membres afin de renforcer l’efficacité du système de justice pénale.
Le 22 juin 2016, l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) et la Cour européenne des droits de l'homme lancent un manuel de droit européen en matière d'accès à la justice.
Plus d’un million de personnes ont cherché refuge dans l’Union européenne en 2015, soit cinq fois plus que l’année précédente. Dans son Rapport sur les droits fondamentaux 2016, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) examine l’ampleur et la nature du défi et propose des mesures visant à garantir le respect des droits fondamentaux dans l’UE.
L'Union européenne a toujours cherché à stimuler l'innovation et l'entrepreneuriat sur tout son territoire. Néanmoins, les entrepreneurs sont souvent confrontés à des procédures administratives longues et compliquées, des obligations de déclarations fastidieuses, et des difficultés pour accéder au crédit. Dans son dernier rapport, l'Agence des droits fondamentaux de l'UE (FRA) analyse en détail la liberté d'entreprise, l'un des droits moins bien connu de la Charte des droits fondamentaux de l'UE, et fournit des exemples illustrant comment ce droit peut également contribuer à stimuler la croissance et les emplois.
Le nombre des migrants ayant péri en tentant de traverser la mer Méditerranée pour rejoindre l’Europe a atteint des records en 2014. Les États membres de l’Union européenne devraient donc envisager de proposer davantage de possibilités légales d’entrer dans l’Union aux personnes ayant besoin d’une protection internationale, à titre d’alternatives viables à une entrée irrégulière dangereuse.
Les consommateurs ne savent souvent pas que les aliments qu'ils mangent ou que les vêtements qu'ils achètent ont peut-être été produits par des personnes dans des conditions d'exploitation grave par le travail. Bien qu’il existe une législation de l’UE interdisant des formes graves d'exploitation par le travail, un nouveau rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l'UE (FRA) révèle que les travailleurs migrants provenant de pays de l’UE et de pays hors-UE risquent d'en devenir les victimes.
Une aide aux victimes bien dotée de ressources et bien ciblée est essentielle pour garantir aux victimes de la criminalité un accès effectif à la justice pour la souffrance qui leur a été causée, ainsi que pour garantir le respect de leurs droits.
Tandis que les ministres de l’UE se réunissent pour discuter de l’avenir des politiques de l’UE en matière de libertés, de sécurité et de justice, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) formule, dans son rapport annuel, des suggestions pratiques pour que les personnes vivant dans l’UE bénéficient d’une meilleure protection de leurs droits. La FRA présente également les défis et les réussites enregistrés en 2013 dans le domaine des droits fondamentaux.

Les réductions budgétaires opérées dans le contexte de la crise économique actuelle ne devraient pas avoir d’incidence sur la possibilité et le droit des personnes d’accéder à la justice. C’est le thème abordé par la Conférence sur les droits fondamentaux 2012 organisée par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA). Intitulé « La justice en période d'austérité – défis et opportunités pour l'accès à la justice », l’événement aura lieu au Parlement européen à Bruxelles. Parmi les principaux intervenants figureront entre autres le Président du Parlement européen, la Commissaire européenne à la Justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté et le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. La FRA présentera en outre son nouveau rapport qui examine certains obstacles que doivent surmonter les personnes victimes de discrimination pour avoir accès à la justice.
Deux nouveaux rapports de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) confirment que les crimes de haine sont une réalité quotidienne dans l'Union européenne (UE). La violence et les délits motivés par le racisme, la xénophobie, l'intolérance religieuse, le handicap, l'orientation sexuelle ou l’identité de genre d'une personne sont des exemples de crimes de haine, qui non seulement blessent les personnes visées mais frappent en plein cœur les engagements de l'UE en faveur de la démocratie et des droits fondamentaux que sont l'égalité et la non-discrimination.